Eglise catholique de Saint-Ouen : Notre-Dame du Rosaire, Sacré-Coeur, Vieux-Saint-Ouen
http://eglisecatholiquesaintouen.com/Aller-a-l-essentiel,47
    Aller à l’essentiel !

Aller à l’essentiel !

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 20 septembre 2011
  • réagir

Le Seigneur ressuscité demeure au milieu des siens : il leur donne sa paix.


Dans les versets de l’Evangile de ce jour (Jean 14, 23-29), nous venons d’entendre des mots d’adieu. Ces versets nous plongent dans la nuit qui précède l’arrestation de Jésus et voilà que le Seigneur parle longuement avec ses apôtres. Il leur livre en quelque sorte son testament. Il leur confie l’essentiel de son message. Tout est d’une grande densité, chaque mot pèse. Il nous faudrait reprendre ces versets, les méditer, les ruminer afin d’en goûter la profondeur. Si la liturgie de l’Église nous donne d’entendre ces versets, c’est que justement dans quelques jours nous allons célébrer l’Ascension du Seigneur. Aussi, l’Église, à la fois Mère et Maîtresse de vie, engage chacun d’entre nous à aller au cœur du message de miséricorde que Jésus nous donne afin de nous préparer à accueillir l’Esprit Saint, afin d’en vivre chaque jour de notre vie.

Il y a un verset bouleversant qui donne l’épaisseur de l’espérance humaine. Écoutons encore Jésus : « Si quelqu’un m’aime, il restera fidèle à ma parole ; mon Père l’aimera, nous viendrons chez lui, nous irons demeurer auprès de lui ». Dieu veut venir habiter en nous ! Comment cela est-il possible ? N’est-ce pas fascinant de se dire que l’infini, qu’est Dieu, veut demeurer en sa créature finie, qu’est l’homme ? A bien y regarder, cela semble totalement contraire à la raison ! Et pourtant, c’est ce que nous vivons chaque jour. Paradoxe de la personne humaine !

Tout homme est précieux aux yeux de Dieu

Tout d’abord, nous le vivons car tout homme est créé à l’image de Dieu. En tout homme, il y a le souffle de Dieu, il y a cette haleine de vie qui fait de la personne humaine un vivant. Cela se manifeste par la force d’aimer qui jaillit du cœur de l’homme et qui s’exprime au travers de sa corporéité. C’est pourquoi, tout homme est précieux aux yeux de Dieu. C’est pourquoi, en tout homme il y a une dignité inviolable depuis sa conception jusqu’à sa mort naturelle et cela quelque soit les traces ou les marques de la vie.

Ainsi que l’a écrit Jean-Paul II dans sa première encyclique Redemptor Hominis (n° 13) : « Le Concile Vatican II, en divers passages de ses documents, a exprimé cette sollicitude fondamentale de l’Eglise, afin que la vie en ce monde soit "plus conforme à l’éminente dignité de l’homme" à tous points de vue, pour la rendre "toujours plus humaine". Cette sollicitude est celle du Christ lui-même, le bon Pasteur de tous les hommes. Au nom de cette sollicitude, comme nous le lisons dans la constitution pastorale du Concile, "l’Eglise qui, en raison de sa charge et de sa compétence, ne se confond d’aucune manière avec la communauté politique et n’est liée à aucun système politique, est à la fois le signe et la sauvegarde du caractère transcendant de la personne humaine". »

Par la grâce du baptême, Dieu demeure en nous

Chers frères et sœurs, il est une autre dimension qui nous permet de comprendre toute la densité de cette parole du Seigneur. Si tout homme est image de Dieu, si en tout homme il y a ce souffle de vie qui révèle la présence de Dieu, Dieu est également présent par le don de sa grâce. Il est présent par le don du baptême qui fait de nous ses enfants. Par la grâce de notre baptême, Dieu a fait sa demeure en chacun d’entre nous. Il nous faut retrouver cette réalité de la présence de Dieu en nous. C’est cela qui donne toute l’Espérance de notre vie. Dieu est là et il veut que nous soyons avec lui. Et inversement, nous désirons au plus profond de nous-même trouver un sens qui comble toute notre vie et Dieu nous attend patiemment. Alors, n’ayons pas peur d’aimer en vérité car : « Si quelqu’un m’aime, nous dit Jésus, il restera fidèle à ma parole ; mon Père l’aimera, nous viendrons chez lui, nous irons demeurer auprès de lui ». Oui, retrouvons cette présence de Dieu qui habite en nous.

En ce 9 mai 2010, je ne peux m’empêcher de faire une analogie. En effet, il y a soixante ans aujourd’hui, Robert Schuman, père de l’Europe, a annoncé la mise en commun du charbon et de l’acier entre la France et l’Allemagne. Cette décision, qui dépassait les antagonistes ancestraux, était portée par un idéal nourri de la foi chrétienne de ses protagonistes. C’était plein d’Espérance. Et voilà que de nos jours, nous retrouvons sur le même territoire des crises de toute sorte. Peut-être est-ce parce que nous avons oublié l’idéal de départ ? Il est donc urgent d’aller à l’essentiel et de rendre son âme à l’Europe, civilisation de la personne, de la liberté, de l’incarnation réaliste, du souci de l’autre dans une authentique fraternité. 

Chers frères et sœurs bien-aimés, afin d’œuvrer à la construction d’un monde à la hauteur de l’homme et qui ne réduise pas la vérité historique à une dimension purement horizontale, économique et technocratique, les chrétiens sont appelés eux aussi à retrouver ce qui nourrit la vérité de la Foi qui les anime. Ils sont appelés à redécouvrir cette présence de Dieu qui habite en eux afin d’en vivre et d’en être les témoins.

Amen.

Père Pierre Lebourgeois, curé de Saint-Michel de Nantua

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie
Agenda
décembre 2017 :

Rien pour ce mois

novembre 2017 | janvier 2018