Eglise catholique de Saint-Ouen : Notre-Dame du Rosaire, Sacré-Coeur, Vieux-Saint-Ouen
http://eglisecatholiquesaintouen.com/Homelie-du-13eme-dimanche-ordinaire
      Homélie du 13ème dimanche ordinaire

Homélie du 13ème dimanche ordinaire

Suivre le Christ, une tâche de chaque jour et une tâche qui passe par les petites choses de la vie comme offrir un verre d’eau à quelqu’un qui a soif.


C’est ce qu’a fait la Sunamite et elle en a été récompensée ! Mais suivre le Christ nous conduit aussi à faire des choix dans nos vies qui peuvent même être incompris de nos proches. Par exemple quand des jeunes annoncent à leurs parents qu’ils ont pris la décision d’entrer dans la vie religieuse ou de devenir prêtre ce n’est toujours bien reçu.

Jésus n’exalte pas la souffrance en nous parlant de « prendre sa croix » mais il nous prévient que le chemin ne va pas être si facile ! Nous risquons de rencontrer sur notre route désaccord, incompréhension, voire rejet de la part des autres. D’où une solitude à assumer pour demeurer fidèle au Christ. C’est vrai dans un couple quand l’un est croyant et l’autre nous ou croyant d’une autre religion. Jésus ne nous invite pas non plus au rejet de notre famille mais au partage de notre amour. Il s’agit de continuer à vivre sa foi très tranquillement pour être en mesure de mieux aimer ceux avec qui nous vivons au jour le jour. Cet amour de Dieu n’est-il pas la source de tous nos amours humains vrais et authentiques !

Se décider pour le Christ, c’est d’abord une décision personnelle que nous avons prise parce que l’évangile nous est apparu comme la vérité de l’amour que Jésus est venu nous révéler. J’ai un ami qui est un recommençant dans la foi, et qui dit souvent avec ses mots simples de travailleur : « je suis tombé amoureux de la parole de Dieu et ça prend toute ma vie. » Ça l’a conduit à faire des choix, à faire attention aux plus démunis, à se mettre au service des autres avec le Secours Catholique, ça ne veut pas dire pour autant qu’il a délaissé sa famille ; il est présent à elle et même cultive un esprit de paix dans la famille, mais pour lui le service des autres et de l’église occupe une place non négligeable de son emploi du temps.

Du reste Jésus parle d’amour préférentiel « celui qui aime son père ou sa mère plus que moi… » L’amour ne se force jamais, on se laisse prendre peu à peu sans s’en rendre compte. Et cet amour que Dieu nous offre, élargit notre cœur, l’espace de notre tente pour nous rendre attentif au cercle de nos proches qui s’élargit sans cesse, qui dépasse les liens du sang et nous fait frères et sœurs universels. L’apôtre Paul nous dit : « par le baptême, nous avons été unis au Christ Jésus… » Du coup nous partageons le même héritage que lui, nous sommes animés par l’Esprit Saint qui a mis en nos cœurs ce même amour, un amour offert à tous, un amour qui nous conduit à nous faire serviteurs de nos frères.

Rassurez-vous ça ne se fait pas du jour au lendemain : il faut tout d’abord consentir à se laisser aimer tel que nous sommes avec nos richesses et notre péché, nos limites et nos fragilités, il faut aussi apprendre à aimer chaque jour un peu mieux. Et la récompense dont parle Jésus c’est de savoir que nous sommes déjà entrés dans la vie éternelle depuis le jour de notre baptême. C’est la certitude de nous savoir aimés par Dieu notre Père et son fils Jésus pour toujours.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie
Agenda
novembre 2017 :

Rien pour ce mois

octobre 2017 | décembre 2017