Eglise catholique de Saint-Ouen : Notre-Dame du Rosaire, Sacré-Coeur, Vieux-Saint-Ouen
http://eglisecatholiquesaintouen.com/Que-c-est-il-vraiment-passe-ce
          Que c’est-il vraiment passé ce jour-là ?

Que c’est-il vraiment passé ce jour-là ?

Matthieu 17/1-9

En ce deuxième dimanche de Carême, la liturgie nous propose de lire l’évangile de la transfiguration de Jésus sur la montagne.


Cette page de l’évangile annonce par anticipation sa résurrection. Que c’est-il vraiment passé ce jour-là ? Nous ne le savons pas, mais ce qui est beau c’est le regard des trois apôtres présents à cet événement. Pour la première fois ils ont vu Jésus tout autre ; sous les traits de leur compagnon de route, de leur ami et maître qu’ils avaient choisi de suivre, ils ont perçu aussi sa nature divine. C’est devenu clair pour eux que celui qu’ils avaient choisi de suivre était le messie, le fils de Dieu. Ils sont entrés dans son intimité profonde, la relation qui l’unit à Dieu son Père et à tous ceux qui étaient demeurés fidèles à l’alliance établie entre Dieu et le peuple d’Israël.
C’est un peu cette même expérience que nous avons faite cette semaine en participant au repas avec les autres communautés religieuses de Saint Ouen, juifs, musulmans et coptes orthodoxes. Le vivre ensemble, reconnaître les valeurs et les richesses de l’autre, nous est souvent difficile. Nous sommes agacées par les comportements qui nous surprennent ; en un mot, la différence fait peur ! Or, ce soir-là, nous nous retrouvions ensemble pour échanger autour d’un repas sur nos conceptions de l’éducation. Le dialogue que nous avons eu entre nous tournait autour des mots : transmission des valeurs, accompagnement des enfants et des jeunes, respect de chacun et, surtout, exemple et témoignage de vie qui donne le goût de poursuivre le chemin.
Tous, au-delà de nos diversités, nous portons cette même préoccupation des enfants et des jeunes à faire grandir dans la foi et en humanité selon nos traditions propres. Notre regard a été transfiguré par cette rencontre. Nous sommes passés de l’indifférence à la rencontre avec ce désir de poursuivre le dialogue et d’avancer ensemble. D’un regard de méfiance les uns vis-à-vis des autres, nous sommes passés à un regard qui envisage l’autre comme une sœur, un frère qui m’est donné à aimer, avec qui je pourrai faire un bout de chemin.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie
Agenda
décembre 2017 :

Rien pour ce mois

novembre 2017 | janvier 2018