Eglise catholique de Saint-Ouen : Notre-Dame du Rosaire, Sacré-Coeur, Vieux-Saint-Ouen
http://eglisecatholiquesaintouen.com/Les-fetes-juives-d-automne
      Les fêtes juives d’automne

Les fêtes juives d’automne

Occasions de rencontres interreligieuses

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 27 septembre 2015
  • réagir

La communauté juive a fêté lundi 28 septembre Soukkot (la fête des Cabanes). La communauté catholique de Saint Ouen a été invité à la synagogue.


Nous vous proposons ci-après un petit résumé sur le sens des différentes fêtes juives d’automne.

Sens de chacune des fêtes d’automne

Nouvel An Juif (Roch Hachanah) : littéralement "fête de l’année", cette fête commémore la création de l’homme par Dieu pour être son partenaire, responsable de l’achèvement de la création. Elle ouvre un temps d’examen de sa vie sous tous ses aspects, pendant l’année écoulée, invitant à une conversion. Elle est marquée par la sonnerie du Chofar (corne de bélier).


Grand Pardon (Yom Kippour)
 : c’est le jour le plus saint et le plus solennel du calendrier juif caractérisé par 25 heures de jeûne et de prières et scandé par cinq offices à la synagogue. Ce jour permet à l’homme d’obtenir le pardon de ses péchés contre Dieu, le pardon de ses péchés contre son prochain ayant été demandé auparavant aux frères offensés.


Fête des Cabanes ou fête des Tentes (Soukkot)
 : une des trois fête de pèlerinage à Jérusalem, elle commémore les quarante années passées au désert par le peuple d’Israël sous la protection de Dieu. La vie partagée dans les cabanes érigées aujourd’hui en fait mémoire. Lors des offices on agite le loulav (un rameau composé de quatre plantes) en direction des quatre points cardinaux et on rappelle le sacrifice des 70 taureaux au temple pour les 70 nations de l’univers.


La Joie de la Torah (Simhat Torah)
 : une journée de joie où, les rouleaux de la Torah sont sortis de l’Arche Sainte, les fidèles les portant à tour de rôle dans leur bras en dansant et en chantant. Ce jour là, on achève la lecture du dernier livre de la Torah, le Deutéronome, et on recommence la lecture du premier livre , la Genèse.

Source : Service diocésain des relations avec les autres confessions

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie
Agenda
août 2017 :

Rien pour ce mois

juillet 2017 | septembre 2017